Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 01:29

Nous avons laissé le génie, tout là-haut près du cercle polaire, gelé et ne pouvant même plus crier ...

 

Le génie ne pouvant plus ouvrir la bouche, la bise s’arrêta de souffler. Le paysage maintenant immobile et glacé, scintillait au soleil. Un grand oiseau blanc, qui passait par là, se dit : « Oh, la belle contrée ! »  Il en parla à son cousin, qui descendait vers le sud…

 

La nouvelle se répandit : « Tout là-haut dans le Nord, il y a une magnifique contrée calme et glacée qui scintille au soleil. »

 

Pendant ce temps-là, dans la vallée remplie de sapins, l’air, peu à peu,  se rechauffait. Et bien sûr, les pauvres flocons de neige se mirent à suer horriblement.  Aussi, quand le vieux flocon entendit la nouvelle : “Tout là-haut dans le Nord…”, il tendit l’oreille.

 

« Mes amis, » dit-il, aux flocons de neige assemblés, «  il est tant de partir. Nous sommes tous sales, nous suons de partout, un peu d’air frais nous fera le plus grand bien.”

 

Ce soir-là, la troupe de flocons de neige,  au grand complet, guidée par les étoiles et un petit air frisquet, prit le chemin du retour... vers le Nord.

 

Le génie était toujours recroquevillé sur le sol glacé, silencieux et immobile, le regard fixé vers le ciel. Aussitôt arrivés, les flocons de neige descendirent doucement sur lui et le recouvrirent d’un épais manteau blanc. Alors le génie se détendit et, enfoui sous sa douce couverture, il ferma les yeux et s’endormit en souriant.
 

 GENIE-ENDORMI-2.jpg

Comme vous pouvez le constater, je me suis trompée, la souris est toujours là... 

 

Passez tous de joyeuses fêtes de fin d’année.

 

 Mes livres bilingues

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeannette Ward