Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 12:09

________________________________________________________

A toutes et tous, je souhaite une très bonne et douce année 2010.
Bien que l'actualité soit floconneuse et le paysage sous la neige merveilleux, it’s The Big Freeze, comme on dit, ici en Angleterre.

Mais trêve du temps qu’il fait, parlons de l’Alice au Pays des merveilles (Alice In Wonderland) revisitée par Tim Burton, le réalisateur de Bettlejuice. Johnny Depp y joue pour sa part, le chapelier fou (The Mad Hatter), Helena Bonham Carter, la reine de cœur (The Queen of Hearts) et Mia Wasikowska, y est une Alice qui a beaucoup grandi. Dans son film 3-D, Burton explique qu'il s'attache à développer chez le spectateur un véritable lien émotionnel envers Alice et à faire d'Alice au Pays des merveilles, plus une histoire, qu'une série d'évènements, si loufoques soient-ils, que l'on voit dans d'autres versions. Je ne l’ai pas encore vu bien sûr, le film ne sortant qu’en mars en Angleterre (en avril en France), mais j’en ai vu le trailer, et ça promet…


Alice’s Adventures In Wonderland,
de Lewis Carroll, dont Burton s'est inspiré, tient une place toute particulière dans mon cœur, car cette œuvre m’a été offerte, dans sa version originale, par mon mari anglais à la naissance de notre fils. Je connaissais l’histoire, bien évidemment, mais était-ce une mauvaise traduction, ou bien étais-je trop jeune pour apprécier les jeux de mots (par ailleurs difficiles à traduire) et la bizarrerie de la contrée dans laquelle était tombée Alice ? L’histoire ne m’avait pas laissé une impression indélébile.


Lorsque vingt cinq ans plus tard, je relus Alice’s Adventures in Wonderland, en anglais, je fus cette fois transportée au pays des merveilles. Bien des années après (il y a environ un an et demi, en fait), cherchant un sujet pour une histoire bilingue, je repensai à Alice, et j’écrivis Imagine Alice.


En attendant de voir Alice au pays de Tim Burton, et surtout pour pratiquer votre anglais, vous trouverez Imagine Alice, dans la collection de l’une à l’autre langue aux Editions talentshauts
 , dans toutes les bonnes librairies, ainsi qu'à la fnac 

 
Les illustrations sont de la talentueuse  Raphaëlle Michaud, son site c'est  Rafistole  

 

 

 

 Mes autres livres bilingues 

Repost 0
Published by Jeannette Ward
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 01:29

Nous avons laissé le génie, tout là-haut près du cercle polaire, gelé et ne pouvant même plus crier ...

 

Le génie ne pouvant plus ouvrir la bouche, la bise s’arrêta de souffler. Le paysage maintenant immobile et glacé, scintillait au soleil. Un grand oiseau blanc, qui passait par là, se dit : « Oh, la belle contrée ! »  Il en parla à son cousin, qui descendait vers le sud…

 

La nouvelle se répandit : « Tout là-haut dans le Nord, il y a une magnifique contrée calme et glacée qui scintille au soleil. »

 

Pendant ce temps-là, dans la vallée remplie de sapins, l’air, peu à peu,  se rechauffait. Et bien sûr, les pauvres flocons de neige se mirent à suer horriblement.  Aussi, quand le vieux flocon entendit la nouvelle : “Tout là-haut dans le Nord…”, il tendit l’oreille.

 

« Mes amis, » dit-il, aux flocons de neige assemblés, «  il est tant de partir. Nous sommes tous sales, nous suons de partout, un peu d’air frais nous fera le plus grand bien.”

 

Ce soir-là, la troupe de flocons de neige,  au grand complet, guidée par les étoiles et un petit air frisquet, prit le chemin du retour... vers le Nord.

 

Le génie était toujours recroquevillé sur le sol glacé, silencieux et immobile, le regard fixé vers le ciel. Aussitôt arrivés, les flocons de neige descendirent doucement sur lui et le recouvrirent d’un épais manteau blanc. Alors le génie se détendit et, enfoui sous sa douce couverture, il ferma les yeux et s’endormit en souriant.
 

 GENIE-ENDORMI-2.jpg

Comme vous pouvez le constater, je me suis trompée, la souris est toujours là... 

 

Passez tous de joyeuses fêtes de fin d’année.

 

 Mes livres bilingues

Repost 0
Published by Jeannette Ward
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 14:09

Dans les épisodes précédents, nous avons vu le génie furax, faire fuir les flocons de neige vers le Sud. Ils ont trouvé refuge dans une vallée, près d’un petit village.

 
Après toute l’agitation pour célébrer l’arrivée de la neige, le calme revint peu à  peu. “ Ouf  ! ” dit le vieux flocon de neige, “ Je commençais à me demander, si je n’avais pas fait une erreur en venant ici ”.

 fenetre FEUILLETON
Le soir venu, les flocons, qui s’étaient déposés sur le bord des fenêtres, virent les gens du village rire et chanter devant le feu de leur cheminée. Des enfants, le nez collé à la vitre, regardaient le petit tapis blanc qui s'était formé derrière la fenêtre, alors les flocons se mirent à scintiller pour eux de tout leur coeur.

 
Et que faisait le génie tout là- haut dans le Nord, pendant que les flocons de neige s’amusaient comme des petits fous ? IL GELAIT ! Car son joli manteau blanc et doux n’était plus là pour le protéger contre le froid glacial.

 
Debout sur le sol gelé, les yeux fixés au ciel, il gesticulait et criait comme à son habitude. « Ça ne se passera pas comme ça ! J’ORDONNE À LA NEIGE DE REVENIR ! » Mais plus il se criait, plus la bise soufflait. Plus la bise soufflait, plus le génie gelait.


Il faisait si froid maintenant, tout là-haut dans le Nord, que le génie tout recroquevillé, ne pouvait plus ni bouger, ni crier. Seules de grosses larmes coulaient de ses yeux qui regardaient le ciel, et elles gelaient tout aussitôt.

 
La suite bientôt.

 

 Mes livres bilingues

Repost 0
Published by Jeannette Ward
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 23:54

Résumons : Après avoir réveillé un génie, très mal luné, une souris blanche s’était enfermée à double brique de glace, dans son igloo (si bien, qu’elle disparaît du reste de l’histoire). Les flocons de neige, quant à eux, préférèrent fuir la place... 
                                                                                                     
Les flocons voyagèrent pendant plusieurs jours. Pour aller plus vite, ils empruntaient des courants d’air frais et s’y laissaient glisser comme sur des toboggans.

Enfin, un soir, ils arrivèrent près d'un village, dans une jolie vallée remplie de sapins. «  Arrêtons-nous là, ce petit village endormi semble être un endroit calme et reposant »,  dit le vieux flocon de neige.

 
Durant toute la nuit ils se posèrent. Les uns sur les longues branches odorantes des sapins, ou sur la mousse aux pieds des arbres, les autres, sur l’herbe douce. De nombreux flocons de neige s’installèrent sur les toits des maisons du petit village endormi.

 
Au matin, les cris de joie des enfants les réveillèrent. Ils résonnaient dans toute la vallée. Soudain, les flocons de neige furent rassemblés en petits tas pour en faire des boules de neige, qui fusèrent bientôt de toutes parts !

 Les flocons,  serrés les uns contre les autres, glissaient joyeux sur les manteaux colorés.  « Oh ! Non ! Pas moi, je suis trop vieux », dit le vieux flocon, déguerpissant aussi vite qu’il le pouvait,  devant une moufle qui allait le saisir...

A demain... ou un peu plus tard.

 

 Mes livres bilingues

Repost 0
Published by Jeannette Ward
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 20:22

 Où en étais-je ?... Ah oui : Le génie, réveillé par les chatouilles des moustaches de la souris, était de très mauvaise humeur...

Le génie, déchaîné, se secouait dans tous les sens, proférant des paroles incompréhensibles qui se transformaient en terribles hurlements. Puis, pris d’une véritable frénésie, il tournoyait sur lui-même jusqu’à l’épuisement.

 
P
endant un temps tout redevenait calme. Les flocons, pensant que tout était rentré dans l’ordre, redescendaient sans hâte du ciel. Le génie les regardait se poser doucement sur le sol scintillant. Mais soudain, sa rage le reprenait et de ses gestes désordonnés, comme un forcené, il les battait à nouveau, les envoyant de tous côtés.  
 


Cela dura des jours et des jours, et des nuits aussi. Alors, ce qui devait arriver, arriva. Les flocons qui en avaient assez d’être ainsi malmenés, décidèrent de se réunir en grand conseil.

 
A la nuit tombée, ils étaient là, par milliers. Certains faisaient des suggestions, d’autres donnaient des conseils, d’autres encore mettaient en garde.

  
Bref, au milieu de la nuit il fût décidé qu’ils partiraient tous pour le Sud. “Pas trop au sud cependant, car nous craignons beaucoup la chaleur », dit un vieux flocon à barbe blanche.

La suite dans quelques jours...

 

 Mes livres bilingues

Repost 0
Published by Jeannette Ward
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 16:04

Que diriez-vous d’un petit conte de saison, de mon cru...

 

Calez-vous bien dans votre fauteuil, je commence...

 

Très loin, là-haut, près du cercle polaire, la neige tombait. Et sous la couverture floconneuse, un génie dormait ;  un génie oui, mais un génie mal léché.  
Un rien le mettait en colère. Par exemple, une souris blanche, qui n’aurait pas fait de mal à une mouche (et encore moins à un génie), venait, par mégarde, d’effleurer son gros orteil avec ses moustaches.

 Le génie se  réveilla. Et que fit-il ? Se gratta-t-il l’orteil ? Changea-t-il son pied de place ? Se rendormit-il ? Et bien, non. Il se leva, fronça les sourcils, tapa des pieds et se mit à crier  :

 « Qui donc a chatouillé mon gros orteil ? QUI DONC A CHATOUILLÉ MON GROS ORTEIL ? QUI ... » Bien sûr la souris avait disparu dans son igloo. Retenant son souffle et le cœur battant, elle écoutait le génie tempêter.

 Dehors, les flocons de neige tourbillonnaient affolés. Chaque fois que le génie criait, un vent glacial se levait et sifflait, les emportant dans de furieuses rafales...

 Et maintenant, retenez votre souffle (pas trop longtemps quand même). A demain... peut-être... sûrement...

Repost 0
Published by Jeannette Ward
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 18:22

en chapeau en manteau

qu'accessoirement on peut le lire ...

 

 

 Mes livres bilingues

Repost 0
Published by Jeannette Ward
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 12:42

le p’tit père, muet, se promène

 

 Mes livres bilingues

Repost 0
Published by Jeannette Ward
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 09:26

Hum... Craquante cette feuille.

 

 Mes livres bilingues 

Repost 0
Published by Jeannette Ward
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 08:35

 

POUR VRAIMENT LIRE EN ANGLAIS
Ça
y est ! Il est là... dans toutes les bonnes librairies. Oui, oui, pour que, petites têtes brunes ou blondes (ou entre les deux) de 6-8...10 ans (selon votre niveau d'anglais), vous puissiez lire en anglais votre premier roman bilingue sans tricher : The lake Monster – Le monstre du lac, dans la collection Mini Dual Books. Il est en vente depuis hier. Vous pouvez cliquer sur le lien de Talents Hauts :

link  ou sur celui de la FNAC  link
  L'histoire

Tom et son amie Manon passent des vacances en Écosse, au bord du Loch Ness. Tom rêve de voir le monstre et de prouver qu’il existe. Dès le premier jour, les deux amis se rendent sur les bords du lac et, dans l’eau, aperçoivent… une ombre gigantesque !

Serait-ce Nessie, le monstre du Loch Ness ?

 

Retour à Mes autres livres bilingues

 

 

Repost 0
Published by Jeannette Ward